Testata per la stampa
 
  1. Contenuto della pagina
  2. Menu principale di navigazione
  3. Menu di sezione
  1. rss |
  2. English page Page en langue francaise Pàgina en espanol |
  3.  
    |
  4. scrivi |
  5. mappa |
  6. Versione ad Alto Contrasto Dimensione del testo: Normale Dimensione del testo: Grande

Testata per la stampa

Contenuto della pagina

Contromafie 2009 - Français

 

Roma 23-25 de octubre 2009
II^ EDIZIONE DEGLI STATI GENERALI DELL'ANTIMAFIA

 
Logo di Contromafie 2009
 
 
 

Contromafie est un parcours d'engagement culturel et social, un instrument de travail que Libera propose périodiquement  pour offrir projets et contenus au monde de l'associationnisme qui s'occupe de lutte aux mafias et qui se bat pour la légalité et la justice sociale ; un autre objectif est la vérification des résultats des confrontations entreprises avec les institutions, avec la politique et les autres sujets, à partir des contenus de l'Affiche finale de chaque édition. Le message des Etats Généraux  est double, bien sur négatif (contre les mafias) mais surtout positif (pour les droits de la Constitution) : il est nécessaire « être contre » toutes les mafias et la corruption, les illégalités, les injustices et les abus de pouvoir, mais il est plus important « être pour » la construction de parcours et espaces de liberté, citoyenneté, information, légalité, justice, solidarité.

OBJECTIFS ET CONTENUS
Les principaux objectifs de la deuxième édition de Contromafie sont:

a) la définition des parcours et des stratégies de prévention et contraste à la violence mafieuse ;
b) la forte dénonciation de la reprise  du phénomène de la corruption et de la culture de l'illégalité qui l'alimente et à l'intérieur de laquelle les mafias prospèrent et recrutent de nouvelles forces ;
c) l'approfondissement de l'organisation des différentes mafias, de leurs principales affaires et alliances illicites, surtout en ce moment de crise économique mondiale ;
d) le renforcement et l'accompagnement d'associations, organisations et réalités qui promeuvent la culture, l'information et la mobilisation contre les mafias et leurs complices ;
e) la vérification après trois ans de la réalisation des propositions contenues dans l'Affiche de la première édition, pour souligner les objectifs réalisés et dénoncer les retards et les  lacunes ;
f) la rédaction d'une nouvelle Affiche adressée à la société et à la politique non seulement italienne, mais européenne avant tout, pour donner une dimension continentale à la lutte contre les mafias.
 
Bientôt plus de détails et le programme des trois jours suivront sur ce site.

LES TROIS JOURS
Les six secteurs de travail de la première édition sont confirmés : pour une parole de liberté, pour un savoir de citoyenneté, pour un devoir d'information, pour une politique de légalité, pour une demande de justice, pour une économie de solidarité. Les indications relatives aux groupes de chaque secteur sont indicatives, à partir des titres en certain cas il est nécessaire une autre définition.
Pour chaque groupe de travail, on pense à 2/3 relations introductives pour étendre le débat le plus possible. 

1) POUR UNE PAROLE DE LIBERTE
Les mafias prospèrent sur la souffrance et l'exploitation des êtres humains, en niant leur dignité de personnes et citoyens. Certaines affaires odieuses naissent de profondes violences, physiques et psychologiques, exercées contre des individus inermes. Du trafic d'êtres humains à l'exploitation de la prostitution et au « marché des bras », en passant par les nombreuses morts provoquées par le trafic de drogue. Vieilles et nouvelles formes d'esclavage qui demandent une nouvelle  parole de liberté.

La traite d'êtres humains, immigration clandestine et les modernes formes d'esclavage (de la prostitution au travail au noir, du marché des bras à l'exploitation des mineurs)
Cocaïne et héroïne : des narcotrafiquants au narco-états, l'évolution des marchés de la drogue
La valeur des politiques sociales pour l'extinction de l'hypothèque mafieuse : propositions et parcours.


2) POUR UN SAVOIR DE CITOYENNETE
L'attention à la culture, à partir des écoles pour finir aux autres agences formatives, est depuis toujours une priorité du mouvement antimafia pour la construction de nouveaux sujets civils : les différentes capacités expressives de la personne viennent ainsi sollicitées à travers des projets et des initiatives finalisées à construire un renouvelé savoir de citoyenneté. Les mafias craignent le savoir parce que la connaissance rend les hommes libres et conscients des propres droits et ceci rend beaucoup plus difficile la prise criminelle sur les consciences et les intelligences.

Ecoles, de l'éducation à la légalité à la citoyenneté active : du Soixantième de la Constitution aux 150 ans de l'Unité de l' Italie, l'engagement des écoles contre les mafias
La participation des étudiants : propositions et contenus pour des jeunes  protagonistes
Le rôle de l'université et de la recherche dans la lutte aux mafias et à la corruption

3) POUR UN DEVOIR D'INFORMATION
Dans l'ère de la communication globale, les silences de l'information, particulièrement ceux du service publique, affaiblissent l'action antimafia de la répression et de la prévention et créent, indirectement, les conditions objectives de grande manœuvre pour la criminalité organisée. Il n'est pas en discussion seulement le droit, mais aussi le droit d'information si l'on ne veut pas être complices de l'illégalité.
Une attention particulière doit être adressée aux formes et aux langages d'expression aujourd'hui essentiels pour la construction d'une culture anti-mafieuse : de la musique à la littérature, du cinéma au théâtre, de la télévision aux nouvelles frontières digitales.

- De la mafia invisible au silence sur les mafias : l'information entre service public et nouveaux media dans l'ère d'internet
De l'information à la culture antimafia : le rôle du théâtre, cinéma, tv et littérature.

4) POUR UNE POLITIQUE DE LEGALITE
Les mafias ne seraient une menace pour la cohabitation si elles ne pouvaient pas compter sur le collusions avec la politique et les institutions. Il est nécessaire définir un cadre normatif, mais aussi éthique, à partir de la conception de la politique comme une forme de service à la collectivité. La confrontation doit être finalisée à définir une éthique de l'engagement fondée sur devoirs et responsabilités, où est centrale une politique de légalité. Fondamental est l'apport de Avviso Pubblico dans la conduction de cette cession, grâce à l'expérience sur le terrain de la bonne administration quotidienne comme antidote au contrôle mafieux du territoire.

Le retour de la corruption : analyse du phénomène et propositions de contraste
-  Les bonnes procédures administratives et les mesures législatives : une confrontation entre Régions.

5) POUR UNE DEMANDE DE JUSTICE
Toujours plus forte la demande de justice qui interpelle non seulement les operateurs du droit mais aussi la société dans son ensemble. Il est nécessaire raisonner sur quel model de société se préfigure à la lumière des projets de reforme de la justice pénale et civile en discussion au Parlement. Il ne faut pas non plus oublier le vécu difficile des familles des victimes ou de ceux qui témoignent ou collaborent avec la justice, en abandonnant un passé criminel.  

L'état de la justice en Italie et le hypothèse de reforme
De la douleur à l'engagement et au témoignage : les familles des victimes
- Témoins et collaborateurs de justice

6) POUR UNE ECONOMIE DE SOLIDARITE
La capacité de pollution du tissu économique et financier du monde globalisé représente une des menaces les plus graves des mafias. Extorsion, usure, éco-mafias, blanchiment : ce sont toutes des voix de l'actif d'une économie mafieuse qui dans l'ère de la financiarisation se confond toujours plus à l'économie légale. Il faut promouvoir de nouvelles stratégies pour une économie de solidarité, compatible avec l'environnement et la légalité,  à partir de la réutilisation sociale des biens confisqués aux mafias.
 
Les mafias au temps de la crise économique et financière (économie « submergée » et blanchiment)
Confisques, réutilisation et nouvelle économie dans les territoires libérés des mafias
Usure et racket dans l'ère de la globalisation
Eco-mafias, pas seulement Naples et Palerme (le séminaire est géré par Legambiente).


 
 
INFO:
TEL. 0039 06 69 770 326
WEB http://www.libera.it  
EMAIL contromafie@libera.it  

 
 
 

.
 

Comunicati

  1. Libera Catania: chiediamo verità e giustizia per gli omicidi di Francesco Vecchio e Alessandro Rovetta

    Il Coordinamento provinciale di Libera. Associazioni, nomi e numeri contro le mafie a Catania - in relazione alla ricerca della verità sugli omicidi di Francesco Vecchio e di Alessandro Rovetta - ribadisce il proprio impegno di memoria e testimonianza per tutte le vittime delle mafie e la vicinanza ai tanti familiari che ancora aspettano di conoscere i motivi e i contesti nei quali sono maturati gli omicidi dei loro cari.

  2. Perugia: seminario di formazione per docenti

    Il Presidio insegnati  "G. Rechichi" organizza seminari di formazione per docenti, presidi e cittadinanza sul tema: "Lavoro etico, etica del lavoro". Il primo appuntamento si svolgerà il 22 settembre.

  3. Nuova referente per Libera Catanzaro

    Il 14 settembre durante l'assemblea provinciale di Libera Catanzaro, alla presenza del coordinatore regionale don Ennio Stamile è stata eletta la nuova referente del coordinamento provinciale: Elvira Iaccino.